Reboisons le SénégalNébéday

Bilan global des opération de reboisement 2016 à 2020

Nebeday

Nébéday, avec l'aide des communautés locales, a planté depuis 2016

3 millions d'arbres

Les opérations de plantation montent en puissance depuis plus de 5 ans avec des objectifs toujours plus ambitieux et toujours dépassés.

2016, 100 000 arbres  
238 619
arbres
 

2016
 
4 034
planteurs
 
2017, 300 000 arbres  
320 995
arbres
 
210
opérations
2017
 
4 500
planteurs
 
2018, 400 000 arbres  
548 712
arbres
 
212
opérations
2018
 
11 000
planteurs
 
2019, 600 000 arbres  
760 182
arbres
 
207
opérations
2019
 
7 400
planteurs
 
2020, 1 000 000 arbres  
1 130 068
arbres
 
236
opérations
2020
 
10 013
planteurs
 

Progression des arbres plantés et des plantations par mois

Bilan 2017-2020 au regard des espèces plantées

2,30 millions de palétuviers

268 000 roniers

189 000 arbres de pépinières

Pour supporter la hausse des objectifs de plantation en nombre d'arbres, les arbres en semi direct prennent une part plus importante et en particulier les palétuviers qui sont de plus en plus majoritaires.

2017, 300 000 arbres   87%
semi direct
  74%
palétuviers
  13%
roniers
 
2018, 400 000 arbres   91%
semi direct
  78%
palétuviers
  13%
roniers
 
2019, 600 000 arbres   96%
semi direct
  86%
palétuviers
  10%
roniers
 
2020, 1 000 000 arbres   96,1%
semi direct
  88,7%
palétuviers
  7,4%
roniers
 

Les plantations d'arbres de pépinières baissent en proportions mais en absolu les volumes restent assez stables d'année en année, nous mettons surtout plus de moyens pour assurer la survie des jeunes plants (gabions, suivi, etc.). Les espèces les plus plantées changent mais l'anacardier a été longtemps l'espèce majoritaire parmi les 68 espèces que nous plantons. En 2020, nous avons par contre beaucoup planté de moringas :

  • En 2017, 320 000 arbres dont 253 000 en semi direct soit 67 000 arbres de pépinières (13%) dont 15% d'anacardiers, 12% de baobabs, 10% de khayes
  • En 2018, 549 000 arbres dont 505 000 en semi direct soit 44 000 arbres de pépinières (9%) dont 14% d'anacardiers, 13% de moringas, 10% de jujubiers
  • En 2019, 760 000 arbres dont 720 000 en semi direct soit 40 000 arbres de pépinières (4%) dont 13% d'anacardiers, 11% d'eucalyptus, 11% de moringas
  • En 2020, 1 130 000 arbres dont 1 086 000 en semi direct soit 44 000 arbres de pépinières (3,9%) dont 17% de moringas, 7,9% d'acacias, 7,7% de seyals

D'année en année le nombre d'espèces plantées augmente, nous faisons des tests avec de nouvelles plantes et/ou abandonnons des espèces :

  • En 2017, 36 espèces différentes plantées
  • En 2018, 45 espèces différentes plantées
  • En 2019, 51 espèces différentes plantées
  • En 2020, 50 espèces différentes plantées

Bilan 2017-2020 au regard des aires de plantation

Les aires de plantation principales sont les aires susceptible d'être plantées en palétuviers, l'augmentation des volumes plantés implique d'aller reboiser dans de nouvelles aires :

  • En 2017 les plantations ont eu lieu d'abord dans l'AMP de Joal (46%) et dans l'AMP de Palmarin (30%). La forêt de Sangako est la 3e aire avec 10% des plantations.
  • En 2018, l'AMP de Joal (42%) reste la première aire mais une nouvelle aire apparait, celle des Iles du Saloum (33%) et on retrouve ensuite l'AMP de Palmarin (10%). La forêt de Sangako (4%) passe 4e.
  • En 2019, les Iles du Saloum (37%) sont la première aire devant l'AMP de Joal (27%), l'AMP de Palmarin (21%) restant la 3e. La quatrième aire est le Bolong Baria-Koular (6%), nouvelle aire de plantation de palétuviers. La forêt de Sangako passe 5e (2,5%)
  • En 2020, les Iles du Saloum (56%) sont toujours la première aire mais devant l'AMP de Palmarin (28%) puis l'AMP de Joal (9%). La forêt de Sangako est la 4e aire (2,6%) puis la forêt de Djilor est la 5e aire (1%)

Les plantations sont en résumé en très grosse majorité dans la région du Sine Saloum, coeur de l'intervention de Nébéday au Sénégal, dont la forêt de Sangako, située à côté de Toubacouta, siège des locaux de Nébéday.

Des aires sont maintenant presque totalement reboisées aussi les plantations baissent sur ces aires pour augmenter sur d'autres : cela explique le transfert des plantations des aires de Joal et Palmarin vers les îles du Saloum. En effet, les aires de Joal et Palmarin n'ont plus beaucoup d'endroits propices au reboisement qui ne soient pas déjà reboisés.